« Ils m’ont arrêtée en chemise de nuit.

Quand je repense à cette terrible nuit, je suis bien obligée d’admettre que les signes avant-coureurs n’avaient pas manqué: on avait brûlé des photos de famille dans la cheminée; tard dans la soirée, j’avais surpris Mère à coudre à l’intérieur de la doublure de son manteau ses plus beaux bijoux et ses plus belles pièces d’argenterie; Père n’était pas rentré de son travail. Mon petit frère, Jonas, posait des questions. J’en posais, moi aussi, mais peut-être me refusais-je à reconnaître les présages de la catastrophe. En réalité, mes parents avaient l’intention de prendre la fuite, ce que je ne compris que plus tard.

Ils n’ont pas pris la fuite. Nous avons été arrêtés. »

—————————————————————————————————————————————–

Lina, une jeune Lituanienne, est arrachée à son foyer une nuit de juin 1941. Elle se retrouve en Sibérie avec sa mère et son petit frère, au terme d’un terrible voyage. Là-bas, elle va devoir survivre dans les pires conditions qui soient mais Lina tient bon avec l’aide d’Andrius, un garçon du camp.

Bonjour tout le monde !!!

J’ai voulu essayer une nouvelle manière de commencer mon article, alors désolé pour ceux qui n’ont pas compris ce qui se passait (c’est juste un extrait :D).

Donc, c’est un livre dont je vais parler aujourd’hui et qui s’intitule « Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre« . Un livre qui m’a énormément plu et qui se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale. J’ai toujours peur avec les livres sur les grandes guerres qu’ils soient trop violents ou trop compliqués mais celui-ci peut convenir à un large public !

Bien sûr, il est parfois triste ou poignant mais ça doit toucher le public. Il y a d’ailleurs, sur la quatrième de couverture, des super critiques de magazines ! Je sais, pour ma part, que j’aime toujours voir ce genre de chose sur les bouquins ^^.

Si je peux vous conseiller encore plus de le lire, je dirais que c’est hyper important de lire ce type de livres de temps en temps (surtout pour les dévoreurs) parce que ça nous fait basculer dans un passé, parfois, qu’on ne soupçonnait même pas ! Ça fait réfléchir et on voit d’un autre oeil ce que nos aînés ont dû traverser .

Sur ce, je vous laisse regarder les autres articles à disposition et si vous êtes en panne de lecture, demandez moi votre genre de livre et j’essayerai au mieux de vous dénicher une idée !

A bientôt,

Maëlys

PS: Il y a un tome 2 qui n’est pas vraiment sur le même thème, mais dont je pourrai faire la critique !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s